[Retrogaming Room] Collection 2017

Cette année 2017 aura définitivement été placée sous le signe de Nintendo, avec la sortie de la Nintendo Switch qui est mon coup de cœur de l’année que je ne quitte plus, et dans la salle rétro la vedette de l’année c’est bien entendu la petite dernière, la Super Famicom !

Mais ça n’est pas tout, il y a encore du lourd et on va repasser sur les nouvelles entrées de cette année riche en jeux cultes.

Nintendo Super Famicom

C’était juste impensable de ne pas l’avoir dans la salle rétro!

Cette superbe Nintendo Super Famicom 1-CHIP-02 a eu droit à son article dédié, toutes les infos et photos y sont compilées.

Chrono Trigger

On commence très fort cette collection Super Famicom avec ce RPG mythique de l’age d’or de Squaresoft, le légendaire Chrono Trigger, sorti en 1995 uniquement au Japon et aux U.S.. Il s’agit ici de la version NTSC-US avec texte en anglais, complète avec une notice qui fourmille d’illustrations d’Akira Toriyama lui-même, mis à contribution ici pour illustrer et designer les personnages. C’est une pièce assez rare, sans doute la plus belle de la collection à ce jour!

Les artworks sont magnifiques, et il y a même des posters inclus dans la boîte!

Cette grande épopée à travers les époques est une vraie œuvre d’art, tant visuelle que sonore qui nous emmène dans une quête inoubliable avec ses personnages haut en couleurs et ses scènes mythiques. L’introduction du jeu donne déjà un aperçu de sa singularité:

⇒ album photo

Super Metroid

Metroid étant culte au point qu’un genre a hérité de son nom, je ne vais pas prendre la peine de présenter la franchise, mais on retiendra que Super Metroid, sorti en 1994, est considéré généralement comme le meilleur de la série.

Petite anecdote au passage, c’est Intelligent Systems, studio appartenant à Nintendo  auteur notamment de la franchise Fire Emblem, qui a assuré la programmation sur ce jeu.

Vrai must à avoir dans sa collection Super Nintendo/Famicom, cet exemplaire NTSC-J est superbe, une pièce d’exposition qui fait honneur à la mercenaire la plus badass de la galaxie !

⇒ album photo

Rockman X

Plus connu sous le nom de Mega Man dans nos contrées, la série Rockman est une franchise historique de Capcom que l’on ne présente plus. Il s’agit ici d’une version NTSC-J sortie en 1993 du premier opus de la série X, que personnellement je préfère à la série de base tant par son esthétique « 16-bit » que par son gameplay incluant les dashs et les wall-jumps.

Launch Octopus is not amused.

⇒ album photo

Schbibinman Zero

On reste un peu dans le délire de Rockman avec cet ovni développé en 1994 par Masaya exclusivement pour le Satellaview, qui a eu droit à une version boîte collector cette année et son article dédié ici-même !

⇒ album photo

Trilogie Super Star Wars

On reprend dans le mythique avec cette trilogie Super Star Wars version NTSC-US [JVC] en très bon état de conservation qui en jette vraiment sur l’étagère. Très difficiles mais vraiment géniaux, ces jeux au gameplay très arcade font replonger dans l’ambiance Star Wars avec de nombreux personnages jouables et des situations variées inspirées des films.

⇒ album photo

Jurassic Park

J’avais joué à Jurassic Park sur Master System et Mega Drive à l’époque, des jeux d’action/plateforme en vue latérale plutôt fun, mais je me rappelle avoir testé la version SNES et avoir été bluffé par ce jeu en mode open world en vue isométrique, avec Alan Grant lâché sur l’île dans une chasse aux œufs où l’on aurait remplacé les lapins par des sauriens géants. Les phases dans les bâtiments à la première personne, à la Doom, en mettaient plein la vue, la musique était vraiment top et la sensation de liberté dans le jeu était assez dingue.

Cette version NTSC-US provenant vraisemblablement du Canada est complète avec dans le manuel en couleurs quelques photos du film et des anecdotes « Le saviez-vous ? » sur les dinosaures. Il était sur ma liste de jeux que je souhaitais rapidement inclure dans ma collection SNES !

« Vous n’avez pas dit le mot magique ! »

⇒ album photo

Asameshimae Nyanko

Et voilà le jeu le plus improbable et le plus mignon de la Terre, une sorte d’Othello (Reversi) mais avec des chats mignons qui se bagarrent à la place des pions. C’est le jeu WTF de l’année mais les artworks sont kawaï et le jeu est délirant.

Il y a un lapin blanc avec une montre. Je me disais aussi qu’il devait y avoir de la drogue quelque part.

⇒ album photo

SD2SNES

Ce produit non officiel fabriqué par l’ukrainien Krikzz (Igor Golubovskiy) basé sur le projet SD2SNES est une cartouche custom permettant d’exécuter des ROMs de jeux depuis une carte SD dans des conditions équivalentes à un jeu authentique, sans émulation. C’est un produit similaire au Mega Everdrive (voir plus bas). Pour voir comment ça marche en détail, je vous invite à lire mon article sur le sujet.

Au delà de pouvoir jouer à des titres devenus rares ou découvrir des perles au hasard des menus, ma grande motivation est de pouvoir enfin jouer aux jeux jamais sortis en Occident avec les ROMs traduites.

Seiken Densetsu III, un Action-RPG tout à fait grandiose, dans la veine du précédent qu’on appelle Secret of Mana chez nous.

Ainsi à moi les parties de Seiken Densetsu III (Secret of Mana 2), Bahamut Lagoon ou encore Fire Emblem III sur la vraie Super Famicom, en anglais et sans émulateur. Que du bonheur !

Bahamut Lagoon, un tactical RPG de l’âge d’or de Squaresoft, par Hironobu Sakaguchi lui-même.

SEGA Saturn

Rockman X4

À nouveau du Rockman X mais cette fois sur Saturn, avec le quatrième opus qui propose Zero jouable dès le début de l’aventure, ce qui est plutôt rafraîchissant. Cette version complète NTSC-J n’est pas avare en chouettes illustrations de SENSEI (Haruki Suetsugu – 末次治樹) un des artistes stars de Capcom à cette époque.

Le titre est visuellement très sympa avec une 2D magnifique et de nombreuses séquences entièrement animées et doublées, produites par le studio XEBEC, une filiale de Production I.G.  Il y a même carrément des chansons d’intro et de fin chantées par une idol de l’époque, Yukie Nakama (仲間由紀恵) !

⇒ album photo

Layer Section (Rayforce)

RayForce (レイフォース) est un shoot développé en 1994 sur arcade (F3) par Taito, aussi appelé Gunlock dans certaines régions, qui a été porté sur Saturn en 1995 sous le nom de Layer Section au Japon et Galactic Attack ailleurs. Ils ont manifestement eu des soucis de droits qui les ont obligés à utiliser 4 noms différents.

Cette version NTSC-J a une couverture plutôt stylée.

C’est un shoot à défilement vertical très joli qui incorpore une mécanique de lock un peu similaire à Panzer Dragoon et un système de tir sur deux plans un peu comme dans Twinbee, avec une arme adaptée pour les ennemis proches et une autre pour les ennemis dans l’arrière-plan.

Mon petit Sony Trinitron en mode TATE, c’est tellement cool !

C’est le premier jeu de ma collection qui propose un affichage en mode TATE, c’est à dire que l’affichage — et les contrôles — subissent une rotation de 90°, ainsi l’écran CRT 4:3 une fois orienté  devient « 3:4 » et correspond à l’écran de la borne d’arcade, en mode vertical. Le jeu est alors beaucoup plus lisible et le rendu est très proche de la borne.

Après pas mal de prise de tête et de persévérance, j’ai fini par réussir à capturer et encoder correctement du gameplay dans ce mode vertical :

« TATE » se prononce « ta-té », « vertical » en japonais, en opposition à « YOKO », « horizontal », qui est le mode d’affichage par défaut.

⇒ album photo

Magical Drop III

Magical Drop est une franchise développée par Data East que j’ai découverte récemment qui consiste en un puzzle game en versus très rapide et dynamique, avec une direction artistique chatoyante. Les parties deviennent vite endiablées et pleines de rebondissements, je recommande !

Le manuel est rempli d’artworks délirants.

Cet épisode, tout comme son prédécesseur, sont à l’origine des jeux Neo Geo, cette version Saturn NTSC-J propose quelques changement dont un mode de jeu supplémentaire « adventure », c’est l’une des meilleures versions disponibles.

⇒ album photo

SEGA Mega Drive

Mega Everdrive X7

Ce petit bijou proposé par Krikzz (Igor Golubovskiy) a eu droit à son article dédié. Tout comme le SD2SNES présenté plus haut, c’est une cartouche custom permettant d’exécuter des ROMs de jeux depuis une carte SD, sans émulation, cette fois pour la Mega Drive/Genesis et même Master System/SG-1000.

Il est par exemple possible de jouer en anglais à Monster World IV, le quatrième opus de la série Wonder Boy exclusivement sorti au Japon, avec une ROM traduite et sans émulateur !

Shantae, c’est toi !?

Anecdote: Interrogé sur le sujet, Matt Bozon, le créateur de Shantae, a affirmé ne pas connaître l’existence de MW4 et de son héroïne Asha lorsqu’il a créé sa franchise, et pourtant que de ressemblance !

Bonus: Seiken Densetsu: Final Fantasy Gaiden Sound Collections

On termine par un grand moment de musique avec cet album sorti en 1995 dédié à la musique de Seiken Densetsu: Final Fantasy Gaiden connu aussi sous le nom de Final Fantasy Adventure ou Mystic Quest, sorti sur Game Boy en 1991.

Le livret est superbement illustré. On croirait du Lodoss.

En plus des musiques Game Boy originales, il y a surtout 5 pièces orchestrales de toute beauté reprenant les compositions de Kenji Itô (伊藤 賢治) qui une fois orchestrées m’évoquent certaines pièces de Joe Hisashi (久石 譲), de la très grande musique !

C’est terminé pour cette fois, à l’année prochaine !

Laisser un commentaire