Saturn BIOS banner

[Retrogaming Room] SEGA Saturn

La SEGA Saturn reste pour beaucoup dans les mémoires comme étant la console qui a échoué face à la Sony Playstation en 1995, une console avec moins de jeux et moins performante que sa rivale sur la 3D alors naissante.

En ce qui me concerne j’en garde un souvenir tout autre, pour moi la Saturn restera le paradis de la 2D, le temple de l’arcade, là où se trouve le véritable cœur de SEGA. En effet tout en restant beaucoup plus abordable que la Neo-Geo de SNK , c’était un moyen de profiter chez soi des titres qu’on voyait dans les salles d’arcade avec une 2D magnifique et un son révolutionnaire.

Sa place dans ma salle retrogaming était toute trouvée.

Saturn
SEGA Saturn japonaise « White » HST-0014.

Ce Model 2 japonais est en parfait état, ça vaut le coup d’œil !

Ceci n’est pas une Dreamcast

Les consoles que nous avions en Europe étaient toujours noires, tout comme les modèles US, et les premiers modèles JP étaient gris foncé. Seule la deuxième génération de Saturn japonaise contrastait avec ses consœurs en arborant une robe grise très claire rappelant la future SEGA Dreamcast.

Saturn box
Bien qu’ayant été importée du Japon et accusant ses 20 ans, la boîte est encore en très bon état.

Pourquoi un modèle JP ?

La console ayant plutôt bien marché au Japon mais s’étant carrément faite marcher dessus par la Playstation en occident, beaucoup de jeux ne sont jamais sortis hors de l’archipel. De plus la majorité des jeux Saturn de ma wishlist sont en version JP et les quelques jeux US qui m’intéressent peuvent être facilement lancés sur une console JP avec un petit outil.

Importer une console nippone m’a donc naturellement semblé être la meilleure option.

Saturn BIOS startup
Écran de démarrage du BIOS de la console. On notera que le logo est différent des versions occidentales.

Entretien

Comme pour les autres consoles de son époque comme la Sony Playstation, conserver un modèle qui fonctionne correctement sur de longues années est problématique du fait que la console lit les jeux sur support CD-ROM, impliquant un système de lentille assez fragile et des jeux gravés sur des disques sujets aux rayures.

Il est important d’avoir un entretien impeccable de la console et de la lentille de lecture sur le long-terme.

Saturn CD

À noter que si l’alcool à brûler est un moyen efficace d’entretenir les plastiques et autres pièces vitrées en tout genre — en faisant attention aux imprimés — il est déconseillé pour le nettoyage des lentilles de lecture. Pour ceci il est préférable d’utiliser de l’alcool modifié à 90° car il faut un composé contenant le moins d’impuretés possible

Autre élément qui vieillit et qu’il faut surveiller, la pile au lithium CR2032 qui se trouve à l’arrière de la console et qu’il est possible de changer en retirant le cache prévu à cet effet. La pile maintient la mémoire interne de la console avec les réglages du BIOS, l’heure et les sauvegardes locales.

Saturn lithium battery
Ce genre de pile se trouve partout pour une misère. Ce sont les mêmes piles pour tous les modèles de la console.

Pour info l’emplacement qui se trouve au fond de cette cavité permet d’insérer une cartouche d’extension permettant de lire les Video-CD, un format ancêtre du DVD qui n’a pas eu le temps de percer mais que SEGA avait prévu.

Saturn VCD expansion slot
On peut voir la fiche pour la cartouche d’extension VCD. Ça n’a pas du servir à grand monde.

Connectique

Les consoles japonaises sont comme les consoles US, elles sont à la norme NTSC et sont alimentées en 110V/60Hz. Pour la brancher un câble A/C bipolaire CEI 60320 C7/C8 standard à prise NEMA américain ou japonais qu’on retrouve un peu partout convient.

Pour la connectique vidéo j’ai remplacé le câble composite RCA fourni par un câble SCART custom de très bonne facture qui fonctionne sur une machine NTSC vers une prise EURO SCART européenne afin d’avoir une superbe image RGB.

Saturn power CableSaturn SCART cable

La foire aux extensions

En plus de l’extension VCD mentionnée ci-dessus, la Saturn disposait en addition de sa mémoire interne d’un emplacement pour insérer des extensions de mémoire. Il était possible d’y mettre des cartes mémoire pour y copier ses sauvegardes, mais aussi des  extension de RAM pour certains jeux plus gourmands, voire d’autres périphériques plus exotiques comme l’Action Replay.

Action Replay Saturn

Ce modèle « Action Replay plus 4M auto » est un outil tout en un qui fait office de carte mémoire, d’extension de RAM et de passe-droit pour faire tourner les jeux zonés. Et évidemment il permet d’appliquer des codes pour modifier le jeu, comme tous les outils de ce type.

Action Replay SaturnAction Replay Saturn

Son seul défaut est que la carte mémoire intégrée ne se comporte pas comme une carte mémoire officielle, en effet il faut copier manuellement les sauvegardes via le menu dédié au démarrage de la console, là où on peut le faire en jeu avec les cartes officielles. Ça reste un bon investissement et c’est très utile surtout si on fait de l’import.

Les meilleures manettes des 90’s !

Les manettes standard de la Saturn sont excellentes. Un des meilleurs pads que je connaisse. Ici elles sont au couleurs du modèle « White » rappelant un peu la manette SNES. Il existait un autre modèle de manette vendu avec les Model 1 en Europe et aux US, nettement plus gros et moins pratique, qui a vite été remplacé par la version standard lorsque le Model 2 est sorti dans ces contrées.

Saturn controller
Solides, simples, tenant bien en main et adaptées pour à peu près tous les types de jeux.

Panzer Dragoon mon Amour

J’ai récupéré quelques titres pour commencer la collection et notamment les deux premiers Panzer Dragoon, un des quelques jeux en 3D qui sont un must-have pour tout possesseur de Saturn. La franchise est dans mon top-tiers des meilleures de tous les temps et c’est avec un grand plaisir que je m’y replonge aujourd’hui. Le troisième épisode Panzer Dragoon Saga est particulièrement rare en version US mais j’ai prévu de me le procurer à bon prix l’année prochaine.

Saturn games

Pour finir une petite galerie de photos de l’écran du premier épisode qui met à l’honneur les peintures de Moebius pendant les crédits de fin. Un très grand jeu ♥

Panzer Dragoon titlePanzer Dragoon bossPanzer Dragoon creditsPanzer Dragoon credits Panzer Dragoon credits Panzer Dragoon credits Panzer Dragoon credits

5 réflexions au sujet de « [Retrogaming Room] SEGA Saturn »

  1. Pas entièrement d’accord, sans vouloir relancer le débat, je ne trouve pas que la Saturn était à la ramasse niveau 3D par apport à la Playstation …. En revanche elle l’éclate clairement en rendu 2D. Pour moi la Saturn est la dernière vraie console traditionnelle de chez Sega.

    1. Sur la 2D on est d’accord, c’est ce que je voulais dire dans mon introduction ! :D

      Après concernant la 3D, la Saturn avait tout de même des lacunes face à sa rivale. La PS1 avait une unité dédiée dans le CPU pour la géométrie 3D là ou la Saturn faisait tout en brute force sur les différents composants, limitant les ressources graphiques ou la puissance de calcul disponible par ailleurs. Le support de la transparence était aussi un sérieux atout pour le rendu des effets sur la Playstation. Sans parler aussi de l’architecture très complexe de la Saturn qui rendait le travail des développeurs bien plus difficile.

      Ça aurait pu malgré tout faire comme pour la PS3 après plusieurs années et donner dans le domaine 3D de très bonnes performances visuelles si des studios avaient vraiment pris le temps de maitriser son architecture complexe. Malheureusement à part SEGA peu se sont fortement investis du fait des faibles ventes de la machine. C’est dommage mais la Saturn reste le paradis des jeux d’arcade et une super console pour la 2D!

  2. Tout cela me donne envie de pondre un article sur des jeux Saturn (Guardian Heroes , Dragon force, Shing Force III en tête).

    Sur la 3D, je la trouvais pas génial non plus, disons qu’elle était relativement difficile à programmer, et d’ailleurs c’est assez parlant de voir qu’il y a peu d’émulateurs fiables sur cette machine. Et les quelques uns à sortir du lot n’émule qu’une liste très restreintes.

    J’ai une nette préférence pour la Sega Saturn à la Dreamcast, alors que beaucoup pensent l’inverse. Pour moi la magie des jeux SNK, Capcom, doublés de Camelot, Treasure l’emporte. J’adore la Dreamcast hein, mais j’ai pas vu de Tactical RPG aussi magiques que Shining Force III par exemple, j’ai jamais pris autant mon pied que sur Guardian Heroes, n’en déplaise à Power Stone II.

  3. Je suis content d’avoir gardé ma Saturn avec Panzer Dragoon. Il est cependant décourageant de constater le prix de certains jeux : Deep Fear, Enemy Zero, Shining Force 3, Panzer Saga, Guardian Heroes… Perso je vais finir par me les prendre en japonais.

    1. Oui les jeux Saturn ont tendance à faire l’objet de beaucoup de spéculation malheureusement… Et selon le type de jeu il est parfois difficile de se rabattre sur des versions JP à moins de bien maîtriser la langue!

Laisser un commentaire